Cyclogeek, l’enfant caché de Mario et Contador

Ce titre aguicheur est sans doute aussi foldingue que le projet Cyclogeek, découvert entre une baraque à frites, et des trapézistes lors d’un festival de théâtre de rue (Les Affranchis). Un moustachu harangue la foule de venir tester leur, je cite, « jeu vidéo cyclopédique » et rassemble quelques badauds.

Pendant ce temps là, sur un semblant de minuscule ring de boxe, un type est en sueur et pédale comme un forcené sur un vélo d’appartement, tandis que son pote, assis par terre, tape frénétiquement sur une borne d’arcade. C’est brouillon mais c’est quand même drôle et on jette un œil intéressé. Trop tard, nous aussi on veut jouer.

Combo, combo, combo and BONUUUUUUS !! HIGHSCORE !!

DipositifUne borne d’arcade à ciel ouvert, voilà ce que cache en réalité Cyclogeek et son nom barbare. Pour un euro, un duo peut venir tenter sa chance durant une minute trente de pur délire afin de réaliser le plus gros score. L’équipe doit alors désigner un cycliste, qui prend place sur le vélo d’appartement, et un geek qui s’asseoir au niveau de la borne d’arcade.

Le geek doit engranger le plus de points possible en appuyant rapidement sur les touches de la borne correspondants aux symboles apparaissant à l’écran, au nombre de quatre. Plus le geek réalise de bonnes actions sans se tromper, plus le combo augmente et multiplie ses points. Le cycliste doit quant à lui pédaler pour alimenter la borne de jeu en énergie et permettre au geek de réaliser un maximum de combos. Si le cycliste s’arrête ou ne pédale pas suffisamment vite, la borne n’est plus alimentée en énergie et le geek voit son enchaînement de combos brisé. Par contre, s’il pédale comme un Lance Amstrong bourré à l’EPO, il peut déclencher des « Overclocking Bonus ».

Vous l’avez compris, Cyclogeek met l’accent sur la coopération entre les deux participants afin de battre le record de l’heure, de la journée, et bien sûr, du monde. Le projet renoue avec la passion de l’arcade et le grand public. Les mollets se chauffent, la rétine éclate. Une pièce, une partie, un score, l’équation est simple. Ils y ont simplement rajouté du peps.

Un projet mi moustache, mi humour

Lurons

Même si le concept est intéressant, il ne peut se suffire à lui même. Gérard, cinquantenaire un peu mou, ne saurait gérer le bordel. La preuve, ils sont trois joyeux lurons à égayer les 4m2 qu’occupent leur stand. Marco Shortani, Raymond Poulidargent et Maurice Maurice sont des champions dans leur catégorie respective, en témoigne l’hilarante présentation de l’équipe. De la même manière, leur trailer est osé mais témoigne de l’investissement de Chipset à la masse & Kartier Schml qui produisent la troupe.

Déguisés en sportifs du dimanches, il co-animent et commentent les parties avec un humour gras qui caractérise bien les personnages, moitié beauf, moitié ringards. Les lots à remporter sont tous aussi drôles, du t-shirt collector, aux vignettes Panini à l’effigie des créateurs. Le juste milieu est tout trouvé, donnant une véritable identité à l’équipe, sans pour autant tomber dans une lourdeur généralisée.

Ennemis jurés des universités américaines, le gringalet boutonneux et le running back musculeux vont enfin de paire. Il fut un temps où il y avait d’un côté les salles d’arcade, et de l’autre les attractions de force physiques dans les foires, mais plus maintenant. Pour taper dans les très gros scores, il faudra un cycliste sous hormones, et un joueur réactif et il faudra parfois passer par des engueulades, des cris, des pleurs (pourquoi pas ?). Cyclogeek est un des rares projets à allier coopération, force et jeu vidéo indépendant. Son caractère itinérant et son humour le rendent unique en France et en font un projet explosif. Certain me prendront pour un couillon émerveillé, et me balanceront des contre-exemples à la gueule de projets similaires, mais je m’en fous. C’est peut être pas grand chose, mais Cyclogeek est un coup de cœur.

Toutes les informations sur leur tournée à venir sont sur leur page Facebook. Si vous habitez dans le Cantal, ils seront au Festival d’Aurillac du 20 au 23 Août.

Publicités

4 commentaires

Pense à laisser un commentaire ;D

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s